Le mot des profs 
Nous confirmons :
Beaucoup de kms à pied : 70 kms pour être exact et ce n‘est pas fini !
Rome, Pompéi et Athènes qui ne démentent pas de leur réputation, de même que Olympie et Delphes.
Des trainards difficiles à faire avancer.
Des moments émouvants : leurs regards ébahis, leurs défis dépassés ( peur du bateau, hantise du vertige, manque d’endurance…), leur entraide et connivence intergroupe.
Des surprises : leurs réflexions spontanées face à leurs découvertes, leur curiosité exacerbée, leur docilité face aux consignes sur les sites historiques, dans les rues, les restaurants et les hôtels.
Notre bilan : contrat rempli quant à l’ouverture culturelle, quant à la cohésion réussie de la section commerce


[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre47 lectures )
Le bateau 
Magnifique, très confortable, vraiment très très grand et luxueux, surtout le deuxième. Un très beau restaurant aussi, mais encore avec des frites et du poulet. Les couchettes sont hyper confortables. On s’est bien amusé et on a été partout, même dans tous les petits coins du bout des bouts. On a fait un cache-cache mais c’était un peu compliqué vu qu’on était trop. On s’est éclaté dans l’espace jeux des enfants, dans la piscine à boules.
Ce qui n’a pas été pas cool c’est qu’on a pris des douches froides et la piscine elle n’avait pas d’eau, on a bien dansé, la boite de nuit était fermée.
Le bateau c’est aussi un endroit de rencontres.
On a fait plusieurs arrêts, et pour l’Albanie on a été sur le pont à minuit pour voir. C’était lumineux. Il y avait un bateau de croisière garé à côté de nous, encore plus énorme. On a regardé comment ils relevaient les cordes et tout, c’était trop bien.
Sur le pont on a une vue trop belle. L’eau c’est beau.
On a vu des mouettes sur l’eau qui suivaient les vagues. Drôles !!
C’est un voyage que l’on ne fait pas tous les jours.
C’est le genre de bateau qui donne envie de revenir.
Le bateau c’est génial !
Ah, on commence à voir la côte! Ca sent la route du retour.









[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre41 lectures )
Michèle 
Michelle
Au début ce n’était pas terrible, elle nous a fait attendre sous la pluie et dans le début de la nuit, mais au final elle est un super chauffeur, et attention comme elle conduit !!On est passé par des endroits c’était petit, serré, avec les pneus à ça du bord du vide. Moi je ne me faisais pas fière. On ne pouvait pas reculer à cause du vide derrière mais chaque fois Michelle nous arrangeait ça, on l’a trouvée très très forte pour passer dans les virages serrés des petites rues des petits villages. On l’a applaudit.
Michelle c‘est quelqu’un !


[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre18 lectures )
Delphes et Athènes 
Delphes et Athènes vues par le groupe des garçons
Un beau village Delphes, avec des rues étroites. Sur le site archéologique, il y a beaucoup de choses conservées et un beau paysage tout autour, on voyait les montagnes au loin.
A l’entrée on a vu les restes de boutiques, on arrivait à les délimiter. Elles sont assez spacieuses pour des petites boutiques, en fait elles sont bien trop petites par rapport aux nôtres d’aujourd’hui. Et puis il y a aussi le temple d’Apollon, le grand Dieu, immense le temple, incroyable !
Notre guide à nous parlait trop. Les anglais ont fait la même visite que nous, mais eux ça tenait en 10 minutes et nous en quarante cinq. Et puis attention c’était grave sécurisé, il y avait des gardiens pour nous sortir des murs où on s’appuyait et des marches ou on s’asseyait…mais il y avait tellement de marches à monter que, arrivé en haut, on était trop crevé.
Le musée était trop bien, les frises énormes, les sculptures en or, le taureau avec les parties génitales en or. Le vase des libations avec un beau dessin à l’intérieur : Zeus et un corbeau qui symbolise la divination, ça c‘était beau, et hyper neuf même vieux. La statue en bronze de l’aurige, ça c’était trop trop beau.
Les pitas à Athènes sont trop bonnes, meilleures qu’en France.
L’acropole, c’était magnifique, encore un endroit vachement bien. Le Parthénon est géant, tout au sommet de cette hauteur qui surplombe la ville c’est impressionnant et tellement beau à voir. Et tous les autres monuments autour c’est pareil, ils ne sont que là-bas, on ne peut pas les voir ailleurs. On était haut, avec les dieux, et il n’y avait rien au dessus de nous. C’était comme un truc en suspend, impossible en vrai.
Dans le musée ? Je ne sais plus ce que j’ai vu dans le musée, je suis perdu avec tous les musée s que l’on a vu mais je sais que la Grèce c’est beaucoup de légendes , il y en a partout sur les vases, les statues, les frises.
On ne pensait pas qu’il y aurait tout ça là-bas.
Delphes et Athènes vues par le groupe des filles
Quand on a vu les marches, et les marches et encore les marches, alors là on s’est tous dit : NOOON N!!!
Sur le site il y avait plein de chats et Médor 13.
La hauteur des statues était impressionnante, quelque chose comme des 15 mètres pour le Zeus. Un truc quand même, les femmes. Elles ont le droit de rien faire, ni les JO, ni rien du tout à part dans la mythologie. L’antiquité et les femmes ça va pas.
La pièce la plus remarquable du musée c‘était le sphinx. ENORME !
Moi j’ai bien remarqué qu’à Athènes les rues sont sales, mais l’hôtel, lui était bien. Et puis les prix, eux, ils sont affichés sans TVA et la TVA, elle, elle est forte : 24%.
L’Acropole, c’est trop en hauteur, mes jambes ne supportent pas, les marches ont la taille de mes jambes. Le Parthénon était juste très grand. Nous on est rien par rapport à ça, c’est ce qu’on se dit quand on est là, face à tout ça.
Dans le musée moi j’ai trouvé les statues moches. Bien moi non. J’ai trouvé les corps bien sculptés, bien détaillés avec des tresses en épis de blé que c’est juste hallucinant.
Il y avait aussi « le nombril du monde » une drôle de pierre en forme de cône, recouverte d’un filet sculpté dans la pierre, une histoire de dieux, je ne sais plus trop laquelle mais je sais qu’il y avait la même grosse pierre sur le site archéologique, mais grise et toute rayée.
Tout ce que l’on a vu, ça nous a « culturé ».





































[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre17 lectures )
le producteur d'huile d'olive et le jour de repos 
Franchement pour un mois d’octobre, mêmes températures qu’au mois d’août en France. Et avec ça, la plage une fois et puis deux fois et la piscine, trop cool ! C’était rafraichissant après avoir fait je ne sais combien de kilomètres. Ca a détendu. On a fini la journée par une balade nocturne, et une glace. L’ambiance était trop bonne et ça ne nous a même pas fatigué tellement on était content.
Le producteur d’huile d’olive à Mycène c’était bien et la dégustation c’était bon. L’huile pure avait un goût de tomate. Les producteurs qui nous ont accueillis sont courageux, leur affaire est une histoire familiale. Ils ont une entreprise écolo parce qu’ils récupèrent les noyaux d’olive pour faire chauffer l’eau de leur machine. Ce ne sont pas de petits propriétaires, mais pas de gros non plus, ils ont 500 oliviers. Ce sont les saisons qui déterminent leur production d’huile. Cette année ça va parce qu’il a fait très beau, et ils sont même en avance d’un mois sur la cueillette.








[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre18 lectures )

| 1 | 2 | Suivant> Dernier>>