Dernière ligne droite 
Dernière ligne droite
On attaque les panneaux solaires… Pour tout comprendre les techniciens nous font un topo sur le fonctionnement des panneaux, on écoute à fond. C’est super intéressant, Nicolas prend même des notes pour ne rien louper.
On a commence par tout sortir de la réserve pour évaluer la quantité de matériel et son état de conformité. Ensuite on a défini quel était le meilleur emplacement ou les poser, ce ne sera pas sur le toit comme prévu au départ, mais au sol, vu la difficulté á accéder au toit et cela nécessiterait aussi de casser un peu le toit qui a l’air tout neuf. L’endroit choisi est particulier, Anaïs, la responsable du foyer, une française qui travaille pour l‘ONG <AEC Foyer Lattasse>, l’a appelé< le trou des Khmers> en référence á cette période sordide de l’époque de Popote. En fait c’est un trou qui était destine á devenir une fosse commune. < Personne ne vient ici>, precise t’elle.
Ensuite pendant que certains assemblaient les structures de support, les remettaient en état, les redressaient, d’autres s’occupaient de nettoyer les panneaux á l’eau avec une éponge et sans frotter. Ensuite on a mesuré la puissance de chaque panneau, puis on les a répertoriés par catégorie (on va devoir installer 2 sortes de panneaux). Ca c’est ce matin.
L’après midi, on a nettoyé l’emplacement á coup de Pioche et de pelle, on a dégagé l’espace de manière á permettre un ensoleillement plus direct sur les panneaux (on a coupé un arbre) on est obligé d’attendre demain pour faire le ciment, il a fallu aller le commander.
Les autres copains sont sur Kang Va avec 2 des techniciens, il est prévu qu’ils finissent ce qu’il y a á faire d’íci ce soir. On les attendait car il y a des modifications par rapport au projet initial (impossible de poser des luminaires au plafond, il n’y a pas de plafond et les poutres sont beaucoup trop hautes, modification de certains câblages, changement des prises et remplacement des goulottes par d’autres plus adaptées …)



Commentaires

Ajouter un commentaire
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cette entrée.