Michèle 
Michelle
Au début ce n’était pas terrible, elle nous a fait attendre sous la pluie et dans le début de la nuit, mais au final elle est un super chauffeur, et attention comme elle conduit !!On est passé par des endroits c’était petit, serré, avec les pneus à ça du bord du vide. Moi je ne me faisais pas fière. On ne pouvait pas reculer à cause du vide derrière mais chaque fois Michelle nous arrangeait ça, on l’a trouvée très très forte pour passer dans les virages serrés des petites rues des petits villages. On l’a applaudit.
Michelle c‘est quelqu’un !


[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre218 lectures )
Delphes et Athènes 
Delphes et Athènes vues par le groupe des garçons
Un beau village Delphes, avec des rues étroites. Sur le site archéologique, il y a beaucoup de choses conservées et un beau paysage tout autour, on voyait les montagnes au loin.
A l’entrée on a vu les restes de boutiques, on arrivait à les délimiter. Elles sont assez spacieuses pour des petites boutiques, en fait elles sont bien trop petites par rapport aux nôtres d’aujourd’hui. Et puis il y a aussi le temple d’Apollon, le grand Dieu, immense le temple, incroyable !
Notre guide à nous parlait trop. Les anglais ont fait la même visite que nous, mais eux ça tenait en 10 minutes et nous en quarante cinq. Et puis attention c’était grave sécurisé, il y avait des gardiens pour nous sortir des murs où on s’appuyait et des marches ou on s’asseyait…mais il y avait tellement de marches à monter que, arrivé en haut, on était trop crevé.
Le musée était trop bien, les frises énormes, les sculptures en or, le taureau avec les parties génitales en or. Le vase des libations avec un beau dessin à l’intérieur : Zeus et un corbeau qui symbolise la divination, ça c‘était beau, et hyper neuf même vieux. La statue en bronze de l’aurige, ça c’était trop trop beau.
Les pitas à Athènes sont trop bonnes, meilleures qu’en France.
L’acropole, c’était magnifique, encore un endroit vachement bien. Le Parthénon est géant, tout au sommet de cette hauteur qui surplombe la ville c’est impressionnant et tellement beau à voir. Et tous les autres monuments autour c’est pareil, ils ne sont que là-bas, on ne peut pas les voir ailleurs. On était haut, avec les dieux, et il n’y avait rien au dessus de nous. C’était comme un truc en suspend, impossible en vrai.
Dans le musée ? Je ne sais plus ce que j’ai vu dans le musée, je suis perdu avec tous les musée s que l’on a vu mais je sais que la Grèce c’est beaucoup de légendes , il y en a partout sur les vases, les statues, les frises.
On ne pensait pas qu’il y aurait tout ça là-bas.
Delphes et Athènes vues par le groupe des filles
Quand on a vu les marches, et les marches et encore les marches, alors là on s’est tous dit : NOOON N!!!
Sur le site il y avait plein de chats et Médor 13.
La hauteur des statues était impressionnante, quelque chose comme des 15 mètres pour le Zeus. Un truc quand même, les femmes. Elles ont le droit de rien faire, ni les JO, ni rien du tout à part dans la mythologie. L’antiquité et les femmes ça va pas.
La pièce la plus remarquable du musée c‘était le sphinx. ENORME !
Moi j’ai bien remarqué qu’à Athènes les rues sont sales, mais l’hôtel, lui était bien. Et puis les prix, eux, ils sont affichés sans TVA et la TVA, elle, elle est forte : 24%.
L’Acropole, c’est trop en hauteur, mes jambes ne supportent pas, les marches ont la taille de mes jambes. Le Parthénon était juste très grand. Nous on est rien par rapport à ça, c’est ce qu’on se dit quand on est là, face à tout ça.
Dans le musée moi j’ai trouvé les statues moches. Bien moi non. J’ai trouvé les corps bien sculptés, bien détaillés avec des tresses en épis de blé que c’est juste hallucinant.
Il y avait aussi « le nombril du monde » une drôle de pierre en forme de cône, recouverte d’un filet sculpté dans la pierre, une histoire de dieux, je ne sais plus trop laquelle mais je sais qu’il y avait la même grosse pierre sur le site archéologique, mais grise et toute rayée.
Tout ce que l’on a vu, ça nous a « culturé ».





































[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre205 lectures )
le producteur d'huile d'olive et le jour de repos 
Franchement pour un mois d’octobre, mêmes températures qu’au mois d’août en France. Et avec ça, la plage une fois et puis deux fois et la piscine, trop cool ! C’était rafraichissant après avoir fait je ne sais combien de kilomètres. Ca a détendu. On a fini la journée par une balade nocturne, et une glace. L’ambiance était trop bonne et ça ne nous a même pas fatigué tellement on était content.
Le producteur d’huile d’olive à Mycène c’était bien et la dégustation c’était bon. L’huile pure avait un goût de tomate. Les producteurs qui nous ont accueillis sont courageux, leur affaire est une histoire familiale. Ils ont une entreprise écolo parce qu’ils récupèrent les noyaux d’olive pour faire chauffer l’eau de leur machine. Ce ne sont pas de petits propriétaires, mais pas de gros non plus, ils ont 500 oliviers. Ce sont les saisons qui déterminent leur production d’huile. Cette année ça va parce qu’il a fait très beau, et ils sont même en avance d’un mois sur la cueillette.








[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre196 lectures )
Le bateau et Olympie samedi 13 octobre 
Episode du bateau par Mégane, Maeva et Morgane
Oh mon dieu ! On était tellement stressé. Oh mon dieu ! Tellement qu’on a pris un médicament, « mer calme » qu’il s’appelait. Mais rien du tout, le « mer calme » il a viré direct à la « mer excitation » . Derrière la boite il y avait marqué : excitation, palpitation. Bien ça, c’était ça, excitation totale, on n’arrêtait pas de rigoler, tout nous faisait rire, on parlait et on rigolait en même temps et ça a duré comme ça 3 heures. Les garçons sont arrivés en disant « hey on en veut un aussi nous du « mer calme » et ça nous a encore plus fait rigoler ».
(Madame pied (Virginie) entre dans la chambre, tente sur Mégane une opération pansement sur une ampoule à coté d’une autre ampoule)
Oh ! et puis vers 5 heures du matin il y a eu comme un tremblement de terre. On s’est toutes réveillées. Ca tremblait de partout, ça secouait mais un truc de malade ! On a senti que le bateau s’arrêtait, il n’y avait plus de vibrations. C’est le bateau qui accostait en Albanie.
(Madame pied sort avec son stock de boites de pansement. Là , on va masser le dos de Maéva et après on dit à madame pied qu’on va lui passer la pommade parce qu’en fait il se trouve que madame pied est aussi madame pommade)
On s’est recouché et on s’est endormi direct. On était trop crevé.
Aussi, je me rappelle, on a craché dans l’eau comme dans le film « Titanic ».
Le paysage était beau et ça faisait oublier l’eau.
On peut dire que l’on a vaincu notre phobie de l’eau.







Olympie
Olympie c’est très …comment dire ? Joli et super grand. C’est là qu’il y a eu les premiers jeux olympiques, en 777 av JC( et ça veut pas dire jules César ou Jean Claude, mais Jésus Christ).
On a vu le stade mais surtout le sanctuaire et la petite culture sur les dieux c’est très spécial et mystérieux. Zeus et Era, Cronos et Nike. C’est impressionnant les grandes colonnes. Imagine ils devaient les monter les unes sur les autres pour monter ça. T’as vu la hauteur ? Par contre pas de femmes aux jeux olympiques mais des jeux rien que pour les hommes et aussi pour les enfants. Les athlètes sont tous nus. Y avait quand même du sport pour les jeunes femmes mais en dehors des jeux olympiques et même pas les hommes ont le droit de les regarder.
Dans le musée les statues sont tellement propres et lisses qu’on ne croirait pas qu’elles sont si vieilles. Elles ont tellement de détails sur les cheveux et les robes et les corps qu’on dirait qu’elles ont été faites il n’y a pas si longtemps, c’est pas possible !
On ne pourrait pas vous dire tout ça si on n’avait pas appris des choses. J’aurais trop voulu être archéologue quand j’étais petite pour savoir les histoires d’avant. Trouver les vies d’avant nous c’est bien.
Aujourd’hui c’était très bien même si la guide était longue à écouter.
On allait oublier la course des garçons sur la piste du stade. Ils n’étaient que quatre mais on a été étonné par leur résultat. Commentaire des champions : « ce fut très long et épuisant, mais avant ils n’avaient pas de tabac alors ça va. Gabriel pas terrible pour un mes qui fait de l’athlétisme. Il a gagné et moi j’ai fait deuxième. Commentaire du public : ils ont couru vite et même pas un qui s’est éclaté par terre, bravo ! On a bien rigolé avec la couse des profs. Bel execo entre Mme Piquemal et Virginie. Pour une sportive, pas très performante Mme Piquemal, mais bon c’était courageux.












[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre172 lectures )
Pompéï vendredi 12 octobre 
Aujourd’hui Pompéi…grand, magnifique et touchant …ce qui l’a détruite l’a conservée, c’est impressionnant. Le forum, quand tu arrives là-dedans, et que tu vois tout cet espace et le Vésuve juste derrière en haut, c’est quelque chose. Quand on arrive devant le site, à l’entrée, on se dit qu’on va en avoir pour pas longtemps, mais quand on rentre alors là c’est énorme, il y a des rues pas croyables avec de gros pavés et toutes droites et longues et avec pleins de boutiques tout le long. Enfin c’est ce que la guide nous expliquait. On s’intéressait à ce qu’elle nous disait car c’était bien. On avait une guide hyper cultivée. IL y avait une maison aussi, très sympa, avec un petit jardin intérieur, des peintures sur les murs et une tête qui ressemblait trop, à Corinne. Ca fait drôle de voir de ses propres yeux un amphithéâtre et des termes. On se dit que des gens étaient là, on a ressenti ce qu’ils ont vécu. Ca fait chaud au cœur et triste. On les a vus à l’entrée du site, pétrifiés. Mais en même temps c’est beau parce que c’est de l’histoire.
Faut aussi vous parler de Médor, un chien qui nous a fait de la peine parce qu’il était vieux et tout seul. Il peinait à monter les marches et à nous suivre mais il ne nous perdait jamais peu importe les endroits ou l’on entrait et peu importe la foule de touristes qui nous dépassait. On l’a rebaptisé papi.
(Leslie, Léa, Lucas, Tom, Corinne, Clara, Yvan, Mélanie)
Le mot des profs
On en a plein les pattes, et plein les pâtes aussi. Comme eux on en a aussi plein les yeux. Un groupe mignon qui écoute les consignes sans broncher, qui marche sans râler même quand on se trompe de direction.










[ lire entrée ] ( sb_view_counter_plural_pre194 lectures )

<Précédent | 1 | 2 | Suivant> Dernier>>