Le 5ème jour 
Ils tombent….Comme des mouches. D’abord 2, puis 3 et très vite 5, et 6. La fatigue les a eus. Cet après-midi c’est sieste pour tout le monde. Un break de chantier s’impose. Le soleil tape dur sur les épaules, les bras et les nuques sont rouges. En même temps ils ont bossé comme des fous, ils sont largement en avance sur le temps prévu, tous les bâtiments sont en main. « Je préfère travailler avec ces gamins qu’avec les ingénieurs de ma précédente mission » souligne Gérard, le plus expérimenté de tous…
























Commentaires

Ajouter un commentaire
Les commentaires ne sont pas disponibles pour cette entrée.